Dauvergne 1871 une histoire plus que centenaire !

Revenons quelques siècles en arrière.

En 1870, la ville de Paris subit un terrible siège.

L'armée prussienne est à ses portes.

L'année suivante, une insurrection, la Commune, secoue la capitale française.

Les parisiens sortent éprouvés de ces moments difficiles.

L'un d'entre eux, Antoine Dauvergne, propriétaire d'une épicerie fine, décide de rejoindre la Brie, sa région d'origine.

Un des oncles de Sidonie, sa femme, lui indique alors, qu'une droguerie est mise en vente rue Saint-Etienne en face de la cathédrale.

Antoine se porte acquéreur, et rapidement les affaires sont florissantes ce qui lui permet d'offrir à sa femme, une place de loge à l'Opéra.

Quelques années plus tard il cède la place à son fils Charles qui fortune faite, part aux Amériques.

Son second fils, Georges prend la suite en 1892 et décide de développer l'entreprise.

Des représentants, appelés à l'époque "voyageurs de commerce", sont embauchés pour démarcher les peintres et les usines.

Conjointement, Georges décide d'ajouter à la vente en magasin, la fabrication d'un certain nombre d'articles : mastic, blanc broyé, encaustique, vernis.

Cette opération est réalisée dans différents locaux, rue Saint Etienne, mais aussi rue Alfred Maury.

Ultérieurement, la cuisson des résines entrainant certaines nuisances, la production sera délocalisée hors du centre ville, à la Pierre Collinet (c'est à dire, à l'époque, en plein champ.)

En 1914, les chevaux font résonner leurs sabots dans la rue Alfred Maury, entrainant les attelages remplis de marchandises à destination des clients et du magasin rue Saint-Etienne.

Au cours des années suivantes, Georges décide de mettre au point un nouveau produit, le cirage SAYET, qui sera fabriqué au premier étage du magasin rue Saint Etienne.

Après la première guerre mondiale, il rachète la plus vieille marque de cirage crème, MARCEROU.

Ses fils Jules et Gaston rentrent dans l'affaire en 1919, Gaston en devenant le directeur quelques années plus tard. 
1939, c'est la seconde guerre mondiale, les affaires sont plus difficiles.

Le temps passe...

L'un des fils de Gaston prend la direction de l'entreprise.

Les habitudes des consommateurs évoluent avec l'arrivée de la grande distribution.

En 1979, l'entreprise, sous statut SARL, est dirigée en cogérance par deux des fils de Gaston.

A la même époque, l'un d'entre eux, Etienne, reprend en main, avec son épouse Micheline, le magasin de la rue Saint Etienne.

Il en devient l'unique gérant en 1984. A la même époque, son fils, Xavier, rejoint l'entreprise.

Un tournant a lieu en 2004 lorsqu'un partenariat est noué avec la première enseigne de droguerie indépendante.

En 2008... Pour faire face à l'évolution du commerce en centre ville.
Le magasin est rénové et agrandi. Deux univers sont créées.

La droguerie traditionnelle, avec ses produits et son histoire.

L'art de la table (la cuisine, le culinaire, les cadeaux, la liste de mariage) avec des grandes marques partenaires
Guy Degrenne - Peugeot saveur - Kela Deutschland - Lagostina - Leonado - Et bien d'autres encore...

En mémoire de 
Micheline DAUVERGNE 1931-2013
Etienne DAUVERGNE 1929 -2021